Le nombre de logements neufs autorisés continue de reculer et atteint le niveau de 2016. Près de 20% d’entre eux ne devraient finalement pas être construits, suite à des annulations.

Construction de logement : la baisse s’accentue

Les permis de construire de logements, continue leur baisse en Mars selon le ministère du Logement.  Malgré un hiver doux, les mises en chantier de maisons et d’appartements ces trois derniers mois (de début janvier à fin mars) ont reculé de près de 8 % comparé à la même époque il y a un an.
Les derniers chiffres du ministère montrent surtout une nette dégradation du côté des immeubles, alors que c’est dans ce secteur que la situation semblait s’améliorer en début d’année.  

Les régions épargnées par la baisse de programme neuf

Les seules régions épargnées par cette baisse de permis de construire est la Nouvelle Aquitaine qui est tiré par Bordeaux en pleine surchauffe et la Corse. L’Ile-de-France, le bassin économique le plus dynamique n’est pas épargné. La Provence-Alpes-Côte d’Azur (35.000 permis) détient le record de chute des permis de construire.

Les perspectives du marché du neuf

Quelle que soit la catégorie de logements, la chute de la construction de logement neuf devrait s’accélérer à l’avenir, au vu des statistiques de délivrances de permis de construire. Néanmoins les mises en chantier correspondant aux permis délivrés 2 ans avant environ devraient être élevées dans les mois qui viennent. Au niveau de la construction effective, le taux d’annulation reste, pour les immeubles, très supérieur à sa moyenne observée depuis 2010. Un cinquième des logements collectifs autorisés ces trois derniers mois ne devraient finalement pas être construits.

Est-ce que les mesures gouvernementales et l’approche des municipales de 2020 va changer la donne ?